Une exposition au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme du 27 septembre au 27 janvier 2013.

Le constat de la perte mémorielle de ce que fut le judaïsme en Afrique du Nord est, associé à l’anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie, à l’origine de l’exposition que consacre le musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme à l’histoire des Juifs en Algérie. Entre clichés et oubli, la transmission générationnelle de la culture a du mal à s’opérer. Seules demeurent des images largement diffusées auprès du grand public, qui enferment et occultent les réalités des cultures et de l’histoire des Juifs d’Afrique du Nord. Silencieux à leur arrivée en France, les Juifs d’Algérie ont été assimilés aux autres rapatriés issus de l’époque de la colonialisation. C’est au titre du souvenir et de la transmission d’une culture en péril que le MAHJ a fait appel tant aux documents et institutions publics qu’à la mémoire des familles et aux objets et archives (visuelles et sonores) qu’elles ont conservés depuis plusieurs générations.

Le livre édité à l’occasion, fait ainsi apparaître les liens maintenus par les familles avec leur histoire et leur pays d’origine. Il offre aussi l’occasion de chercher à comprendre ce que l’Algérie a représenté et représente encore à leurs yeux. Cet ouvrage a également pour ambition de rappeler que les Juifs d’Algérie sont les héritiers d’une histoire bimillénaire et d’une culture extrêmement riche et complexe. Neuf essais proposent une mise en perspective des grandes périodes et événements historiques depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine, à la lumière d’une frise chronologique se déployant au fil des chapitres. L’illustration riche et variée relève du document ethnographique comme des arts populaires (photographies, portraits peints, coupures de presse, cartes postales, objets de culte, etc.). Ce livre propose ainsi de lier la grande Histoire avec celle, plus intime et quotidienne, des destins familiaux qui l’ont constituée.

Ouvrage collectif sous la direction d’Anne Hélène Hoog, conservateur du musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, notamment commissaire de l’exposition »La splendeur des Camondo » et de Benjamin Stora, conseiller scientifique de l’exposition professeur à l’Université de Paris XIII, président du Conseil scientifique du pôle Maghreb des Centres français de recherche à l’étranger.


Juifs d’Algérie

Édition Skira- Flammarion. 35,50€


ECOUTER VOIR


Exposition du 27 septembre 2012 au 27 janvier 2013.

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme

Hôtel de Saint-Aignan. 71, rue du Temple. 75003 Paris

Métro : Rambuteau, Hôtel de Ville

Bus : 29, 38, 47, 75

RER : Châtelet-Les Halles

Parking : Pompidou, Beaubourg, Hôtel de Ville, Baudoyer

À 300 mètres du Centre Pompidou

Horaires

Collections permanentes

Du dimanche au vendredi : 11h à 18h

Fermeture des caisses à 17h15

Expositions

Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 11h à 18h. Fermeture des caisses à 17h15

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus