L’école d’animation tchèque est féconde en grands talents. Jan Svankmajer se distingue tant par sa créativité, son inventivité que le caractère fantastique , d’aucuns disent surréaliste, de ses personnages et de ses histoires. ( voir l’autre article présenté dans WUKALI). « Darkness Light Darkness«  a été réalisé en 1989.

On ne peut s’empêcher de trouver quelques similitudes entre ces figurines de glaise et les sculptures de Franz Xaver Messerschmidt. Une certaine dimension qui combine à la fois réalisme et observation quasi anatomique. Un personnage né de la glaise et on pense aussi au Golem, un être magique et mystérieux né de la terre.

Voici, s’il était toutefois encore besoin de le préciser, qui permet d’établir pour le film d’animation des filiations culturelles complémentaires qui le rattachent avec le patrimoine artistique des maîtres du passé. Le septième art n’est-ce-pas !

Pierre-Alain Lévy


ÉCOUTER VOIR

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus