Si vous êtes à Londres pour assister aux Jeux Olympiques ou que vous vouliez rafraîchir votre anglais par une immersion linguistique, utilisez votre temps libre pour découvrir et visiter aussi les musées de la City, car ce ne sont certes point les expositions qui manquent en cette année de jubilée et d’organisation des J. O.

Au coeur de la ville près de Trafalgar Square et de la Tate Gallery, à deux pas du British Museum, allez visiter la National Portrait Gallery, de nombreuses expositions y sont actuellement ouvertes actuellement ( The Queen: Art & Image ,consacrée aux différentes représentations de H.M la reine Elisabeth II ).

Dernière exposition en date présentée dans cette enceinte, celle consacrée au concours annuel de portrait 2012, BP Portrait Award, avec une sélection de cinquante cinq oeuvres.

Il est en effet particulièrement intéressant de suivre l’évolution de ce type particulier de peinture, et les influences maîtrisées que de grands artistes ont laissé sur leurs confrères ou consoeurs peintres. On ne peut en effet point ne pas remarquer le primat de la manière de peindre de Lucian Freud, de son toucher pictural et de sa manière réaliste, tel qu’il l’a exercé sur ses contemporains et bien au delà du Royaume Uni.

S’il fallait s’en convaincre, on peut en effet admirer le portrait peint par Aleah Chapin, jeune peintre américaine âgée de vingt-six ans qui a été récompensée à l’occasion de cette exposition et a obtenu le Premier prix du jury d’un montant de £25,000. Ce grand concours est parrainé par BP.


Le portrait peint avec un réalisme très vériste représente une femme dans l’automne de sa vie, nue, se tenant droite, le buste, le ventre et les seins subissant les sarcasmes du temps, la peau ayant perdu son élasticité. Le modèle, a un regard droit, pétillant, intelligent et tendre. Le peintre note ainsi sa toile: » Son corps porte la trace de son voyage dans la vie »

On retrouve bien dans cette oeuvre tout l’influence de Lucian Freud. Ce faisant ce portrait a aussi suscité quelques remous dans la presse anglaise, mais il est vrai que si en Angleterre la provocation fait aussi partie de l’English way of live, l’attribution de ce prix est parfaitement justifié, n’en déplaise à ses détracteurs.  » Phillistins de tous pays unissez-vous !  »

Parmi les autres peintres récompensés on peut aussi admirer le portrait tout en nuances de gris ( huile sur toile) d’ Ignacio Estudillo, peintre espagnol, intitulé: “El abuelo (Augusta Estudillo). Estudillo à travers cette oeuvre a aussi tenté d’exprimer une réalité sociale.

Allez donc musarder et vous promener dans les salles de la National Portrait gallery et devant ces nus et autres représentations picturales, allez admirer également les autres expositions en cours,et n’oubliez-pas : «  Honni soit qui mal y pense !  »

Timothy Orpington à Londres pour WUKALI


National Portrait Gallery

BP Portrait award 2012

St Martin’s Place. Londres.

London Underground Leicester Square / Charing Cross

Exposition jusqu’au 23 septembre. Entrée libre


Illustration. Vanessa Lubach. « Rosie and Pumpkin. » © Vanessa Lubach

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus