Pour sa 14e édition, le Printemps des poètes (5-18 mars) a choisi d’évoquer les « Enfances », ces temps du commencement, de la découverte du monde et de certaines choses qui nous accompagneront toute notre vie sans jamais vieillir. Ce sera l’occasion de mettre en avant le travail novateur de quatre éditeurs dans le registre de la poésie pour la jeunesse: Cheyne (collection Poèmes pour grandir), L’Idée Bleue (collection Le farfadet bleu), Møtus (collection Pommes Pirates Papillons) et Rue du Monde.

Des centaines de comédiens et de récitants vont également durant cette quinzaine prêter leur voix aux poètes du monde entier, de la Suède, avec des lectures du poète Tomas Tranströmer, jusqu’à Mayotte, avec le poète Nassuf Djaïlani, en passant par la poésie arabe. L’édition 2012 du Printemps des poètes verra également le lancement, en collaboration avec la Ville de Bezons, de la première édition de Ciné Poème, festival de courts métrages unissant cinéma et poésie (plus de 250 films en pré-sélection).

Autre nouveauté, la création des labels « Ville en poésie » et « Village en poésie », qui viennent récompenser les municipalités qui font une large place à la promotion de la poésie dans le cadre de leur politique culturelle.

Concours Andrée Chedid du poème chanté.

Le Printemps des poètes organise depuis quatre ans un « Concours Andrée Chedid du poème chanté », présidé cette année par Christian Olivier, des Têtes raides (Matthieu Chedid, auteur, compositeur, interprète et petits fils de la poétesse en étant le président d’honneur).

Le concours proposait l’année dernière de composer une musique sur «Plus loin que nous», un poème d’André Velter. Pour cette édition, le poème à mettre en musique est « L’attrape-rêve », de Michel Butor ( lire le poème ci-dessous en bas de l’article ).

Le 13 mars, le lauréat se produira sur la scène de l’Alhambra (Paris) aux côtés d’autres artistes qui ont mis eux aussi des poèmes en chanson : Christian Olivier et les Têtes Raides, Marcel Kanche et I Overdrive Trio, Nevchehirlian, Laetitia Sheriff et Trunks.

Premier concours de composition musicale Pierre-Jean Jouve.

Imaginé par l’Ensemble In & Out, en partenariat avec le Printemps des Poètes, le concours de composition musicale Pierre-Jean Jouve veut encourager la création d’œuvres pour un ensemble instrumental et une voix parlée, inspirées par un texte poétique. Pour cette première édition, un court texte inédit a été commandé à trois poètes parmi les plus représentatifs de la poésie francophone d’aujourd’hui : Fabienne Courtade, Zéno Bianu et Jacques Roubaud.

Les prix Pierre Jean Jouve de composition seront remis le 18 mars, à l’Hôtel Lutetia (Paris), en présence des trois poètes, dont les œuvres seront lues par les comédiens Sylvia Bergé et Christophe Galland en compagnie du percussionniste Laurent Mariusse et du pianiste Thierry Ravassard de l’Ensemble In & Out.


Contacts

Le Printemps des Poètes

6 rue du Tage 75013 Paris Tel:0153800800

concourschedid@printempsdespoetes.com

www.printempsdespoetes.com


LE POEME DE MICHEL BUTOR :

L’ATTRAPE-RÊVES

Dormir avec toi retrouver

au moindre sursaut ton épaule

entendre ta respiration

mesure du temps qui me reste


Reste encore un peu près de moi

console-moi de ton absence

toutes les saisons de ta vie

teindront la roue de mes années


Tant d’autres fantômes défilent

dans les corridors du sommeil


Encore te voir et t’entendre

suivre tes conseils obéir

à tes subtiles suggestions

dans mes hésitations voraces


Moi qui suis si sec et si raide

cherchant à maintenir le masque

sans lequel je m’effondrerais

sans lequel je m’effondrerais


Tant d’autres fantômes défilent

dans les corridors du sommeil

montant descendant sans répit

les ascenseurs de la mémoire


Michel BUTOR

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus