Une lettre de Beethoven datant de 1823 vient d’être découverte en Allemagne. Elle appartient à l’Institut Brahms de Lübeck qui l a exhumée d’un leg fait par une professeur de musique descendant d’un compositeur et harpiste ami de Beethoven, Franz Anton Stockhausen

Dans cette lettre de six pages Beethoven, qui fait état de ses faibles revenus et de son état de fatigue, demande à Franz Anton Stockhausen qui habite Paris de l’aider à lui trouver des financiers pour monter sa « Missa Solemnis »

Le grand intérêt de cette lettre consiste aussi, outre le nombre important de pages, dans les petites informations du quotidien dont Beethoven fait état. Quand il l’écrivit il avait 53 ans, sa santé est chancelante, il se plaint de souffrir des yeux, recherche un dentiste, il fait état de ce que lui coûte l’éducation de son neveu et envisage l’aide qu’il faudrait porter à ce dernier s’il lui advenait de mourir ( il mourra en 1827, soit quatre ans après cette lettre)

L’arrière petite fille de Stockausen qui est morte l’année dernière, Renate Wirth, avait fait don à l’institut Brahms de l’Ecole de musique de Lubeck de l’ensemble de ses archives

La valeur estimée de cette lettre serait d’environ 150 000€

La lettre sera prochainement exposée au public

L’année dernière une simple liste de courses à faire manuscrite par Beethoven et composée de six mots, avait lors d’une vente aux enchères été vendue 60 000€

P-A L

Illustration: Portrait de Beethoven.1823 ( l’année même de la lettre ) par Ferdinand Georg Waldmuller

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus