Quand il tombe des cordes au-dehors, il pleut sur la scène de l’opéra de Metz, le plafond fuit !

Lors d’un concert donné autour de l’oeuvre du Chevalier de Saint Georges, et de Thierry Pecou jeune compositeur en résidence, des gouttes par paquets tombaient sur les musiciens installés sur scène et les dispositifs d’éclairage accentuaient encore plus cette ondée subite. S ‘il tombe à l’opéra de Metz des hallebardes ce ne sont pas celles de Saint Saens dans “Samson et Dalila”, et le moins qu’on puisse dire c’est que les bois étaient mouillés et les vents chargés d’humidité, quant aux cordes … !

Zadig et +


Illustration: sculpture de Jean-Michel Folon. Florence

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus