8 DE SEPTIEMBRE

Hoy, este día fue una copa plena,

hoy, este día fue la inmensa ola,

hoy, fue toda la tierra.


Hoy el mar tempestuoso

nos levantó en un beso tan alto que temblamos

a la luz de un relámpago

y, atados, descendimos

a sumergirnos sin desenlazarnos.


Hoy nuestros cuerpos se hicieron extensos,

crecieron hasta el límite del mundo

y rodaron fundiéndose

en una sola gota

de cera o meteoro.


Entre tú y yo se abrió una nueva puerta

y alguien, sin rostro aún,

allí nos esperaba.
———-
Pablo NERUDA 1904-1973


8 septembre

Aujourd’hui, notre temps a été coupe pleine,
 aujourd’hui, notre temps a été vague immense,
aujourd’hui, terre entière.

Aujourd’hui la mer, houle furieuse,
nous a portés si haut dans un baiser
 que nous avons tremblé
 sous l’éclair fulgurant
et l’un à l’autre liés, nous sommes descendus
 au fond des eaux sans desserrer l’étreinte.

Aujourd’hui nos corps ont grandi, grandi,
ils sont arrivé jusqu’au bout du monde 
et ils ont roulé, fusionné :
goutte unique 
de cire ou météore.

Entre nous – toi et moi – une porte nouvelle 
s’est ouverte où quelqu’un, encore sans visage,
nous attendait.

Pablo Neruda

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus