Ce petit film d’animation réalisé en 1956 «A short vision» matérialise ce sentiment de peur et d’effroi que le risque de conflit nucléaire entre les deux super-puissances les USA et l’URSS dans un contexte de guerre froide faisait alors peser sur le monde.

Il fut très souvent diffusé en prime time aux USA et eut un impact considérable.

Les auteurs Peter et Joan Foldes ont fait l’un et l’autre des études d’art en Grande-Bretagne, leur talent de peintres est manifeste, d’une grande force et d’un grand raffinement. Le commentaire utilise une formulation sentencieuse proche de l’expression biblique. Les animaux- la léopard et la gazelle- renvoient de même manière – à un monde édénique qui risque de périr à jamais.

Peter Foldes fut un des tous premiers dans les années soixante à avoir compris l’usage des outils informatiques pour la réalisation de dessins animés.

P-A L

ECOUTER VOIR

A SHORT VISION

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus