Nous poursuivons comme promis chaque fin de semaine avec un nouveau dessin d’animation. Cette technique utilisée par l’industrie cinématographique relève tout autant du Septième art et révèle l’adaptation du dessin et de la peinture aux techniques du cinéma. Dans le dossier que nous consacrons à Alexander Petrov, voici un dessin animé d’une durée de dix minutes et inspiré d’une nouvelle de Platonov, « La vache« . Il date de 1997. Petrov s’est spécialisé dans la technique de la peinture sur verre et peint avec des couleurs chaudes et une sobriété de moyens.

La terre russe desséchée après un été étouffant comme en connait parfois ce pays continent a la couleur de la paille et de la poussière de blé et du seigle. Sur fond de clair obscur au fond d’une étable le visage d’un petit paysan et le faciès d’un jeune veau. Alexander Petrov nous conte dans ce dessin animé une histoire simple et touchante. Même si nous sommes nombreux à ne point comprendre le russe ni lire le cyrillique, l’émotion nous atteint.

P-A L

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus