WUKALI se veut une certaine idée de l’art, c’est à dire du plaisir de la connaissance, ce besoin fusionnel et intemporel de l’amour du beau qui nous rend tous plus humains, une autre perception de la communication et de l’information culturelle

WUKALI est né d’un projet généreux, volontaire, humaniste, d’une analyse simple : mettre l’art et la culture en partage pour le plaisir de chacun et donner force et substance à l’identité des territoires ou des entreprises

Quand le Musée Guggenheim de Bilbao, ou le Centre Pompidou-Metz ouvrirent leurs portes, ou quand demain Louvre-Lens, ou le Louvre Abou-Dhabi rencontreront leurs publics, c’est tout le monde entier qui en parle et c’est bien plus qu’une région qui s’anime, l’art et la culture sont redevenus d’authentiques acteurs du possible

Paraphrasant le texte d’une émouvante chanson* de Kurt Weill, « WUKALI c’est le pays de nos désirs, WUKALI c’est le bonheur, c’est le plaisir, c’est un rêve une folie […] WUKALI c’est le pays de nos amours partagées, c’est l’espérance qui est au cœur de tous les humains »

Notre magazine culturel en ligne wukali. com propose différentes rubriques pour tous, allez visiter nos sélections de livres, d’expositions et de visites, de musiques du classique, de l’opéra ou du jazz, passionnez-vous pour un peintre et son œuvre, participez à nos débats, voyagez avec nous pour une découverte culturelle, rejoignez le Club WUKALI, ou si vous êtes chef d’entreprise considérez avec nous l’art et la culture comme un bel instrument d’identification et un levier puissant de communication. Un humanisme moderne. Soyons amis !

Aussi parce que nous considérons que l’art et la culture forment le socle de toute société policée et renforcent la cohésion du groupe nous avons créé WUKALI, notre attente c’est de vous satisfaire et de faire battre avec nous votre cœur un peu plus fort.

Et bien sûr si vous aimez WUKALI partagez votre bonheur autour de vous et faites nous connaître…

Pierre-Alain Lévy
Président du Groupe Wukali

«Le grand combat intellectuel de notre siècle a commencé, […] la Culture est devenue l’autodéfense de la collectivité, la base de la création et l’héritage de la noblesse du monde» Discours prononcé pour l’inauguration de la Maison de la Culture de Grenoble par André Malraux, le 13 février 1968.

Mentions Légales

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus