Marie Treps est linguiste et sémiologue, elle nous fait l’offrande de ce petit livre traité à la façon d’un dictionnaire et dont les rubriques dûment classifiées relèvent déjà de la plus pure poésie, de l’imaginaire débridé et de la légèreté de l’être.

Les Mots-caresses, tous ceux qui ponctuent et illuminent notre discours amoureux et qui constituent l’être aimé dans une invention qui puise son sens dans le miroir de la vie, des êtres et des choses.

Une véritable arche de Noé désignative, un imaginaire gourmand et coquin, des mots et sobriquets les plus répandus: ma puce, ma chatte, ma crevette… aux termes plus surprenants appartenant pour certains à des usages régionaux: ma bécassounette, mon spatz, ma cacarinette.

Tous les univers y passent et la créativité lexicale ne connait nulle limite: ma belladone, ma pimprenelle, mon trognon, ma zobette, mon korrigan, ma gigolette ou mon couillon cher à Rabelais, mais aussi de ces mots qu’on chuchotte en riant avant un tendre baiser ou au cours de ces exercices on ne peut plus récréatifs à deux qui nous rendent à jamais éternels et assurément humains.

Chaque mot est accompagné d’un commentaire, du contexte historique d’usage et d’une citation, l’inventivité contemporaine y est très présente au travers des appels du coeur de petites annonces choisies.

Pierre-Alain Lévy


Les Mots-caresses

Petit inventaire affectueux

Marie Treps

CNRS Editions

14,90€


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus